fenêtres sur la cour

09 juillet 2011

Tout avait commencé par des fenêtres

... des fenêtres sur la cour. C'était, il y a quelques temps déjà... et c'est devant une fenêtre ouverte que Florizelle revenait pour notre plus grand plaisir et même celui d'ouvrir d'autres fenêtres... * Voici quelques unes de mes préférées, inspirantes et parfois un peu académiques. 1/Warsaw, Poland ‘05- 2/cups of coffee- 3/Julien Oppenheim- 4/Casa Orlandi *  francesca.iannaccone * 1/Henri De Braekeleer- 2/Andrew Wyeth, 1943- 3/Julien Oppenheim- 4/Balthus,1951- 5/Saul Leiter, 1958 * if i were going-Leonie * ... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 08:34 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

21 mai 2008

Voici venu le temps des larmes

Ai-je rêvé que je pleurais ? Ai-je rêvé que j’étais mort ?Et maintenant est-ce la pluie sur cette joue ou les larmes que j’ai rêvées ? Claude Roy  Winslow Homer - 1870 "Lève-toi, papa est en train de mourir". Je courus vers la pièce voisine et il parvint à me prendre la main. D'une voix étouffée, il me dit: "Reprenons la mer". Son visage au teint gris s'inclina vers le mur et ses doigts lâchèrent les miens comme les poignées d'un gouvernail, le laissant à la dérive. Francisco Coloane -Le passant du bout... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 15:00 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 février 2008

Du silence au bord de la nuit

Dans mon enfance, il y a eu le silence des mots; celui imposé par mon père.Le calme régnait dans la maison...  mais la musique de Bach s'élevait dans le salon et il valait mieux pour nous, être dans le jardin ou dans nos chambres et surtout ne pas passer devant les haut parleurs et ainsi le déranger. A table, si nous voulions parler... ce devait être d'intérêt général. Et si nous avions parlé, c'était pour nous entendre dire: Ne parle pas pour ne rien dire! Lorsqu'il conduisait, il ne voulait pas être distrait par nos mots... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 06:10 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 janvier 2008

La tempête au bord de mes fenêtres

Je pourrais ne rien laisser paraître, ne rien dévoiler mais je ne sais pas faire semblant. Je n’ai jamais su. Et puis, je sais que c’est mieux que cela soit dit. Ainsi je l’ai confié à l’une, à l’autre pour que ce ne soit pas tabou, j’en ai parlé avec l’une, avec l’autre pour me soulager, je l’ai écrit à l’une, à l’autre parce que trop, c'est trop… En fait, je ne me suis pas senti mieux. Alors j’ai eu besoin de l’exprimer à ma table d’écriture, à mes Fenêtres sur la cour. Parlons-en de cette table d’écriture qui m’attire... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 07:00 - - Permalien [#]
Tags : , , ,