fenêtres sur la cour

09 avril 2010

Le thé à Monk's House

Mardi 26 avril [1938]Nous avons passé Pâques à Monk’s House. Mais pour ce qui est du soleil, il n’a jamais brillé. Il faisait plus froid qu’à Noël, avec un ciel plombé et rechigné ; (...) Mais en dépit de cela, me voilà en train d’ébaucher un nouveau livre. -Journal d'un écrivain-Les deux familles, les Bell et les Woolf, se voyaient souvent. (...) les week-ends d’été, nous nous réunissions pour le thé, soit à Monk’s House, soit à Charleston. Là, [Monk’s House] nous prenions toujours le thé  dans la salle à manger, d’un vert aussi... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 09:57 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 décembre 2009

Vanessa, sœur de...

« Je ne peux me souvenir d’une époque où Virginia n’avait pas l’intention de devenir écrivain et moi peintre » V.B. Vanessa Bell - 1905 Vanessa avait cependant une autre place tout aussi importante: c'était devant son chevalet; là son regard, bien que toujours aussi doux, était néanmoins concentré, dans un lointain abstrait, sur de ravissantes combinaisons de couleurs, de lumières et d'ombres avec lesquelles elle semblait maintenir une communion constante. ... Quand le sentiment du temps écoulé ou la fraîcheur du soir... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 10:03 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 juillet 2009

Mrs Dalloway dit qu’elle se chargerait d’acheter les fleurs.

***      Virginia [Woolf] se réveille à nouveau. Elle est ici, dans sa chambre à Hogarth House. (…) Elle a rêvé d’un parc et elle a rêvé d’une phrase pour son prochain livre – de quoi s’agissait-il ? De fleurs ; quelque chose à propos de fleurs. (…) Elle sait qu’elle peut se lever et écrire. (...)     Elle prend son stylo...  Mrs Dalloway dit qu’elle se chargerait d’acheter les fleurs.   ***      Car c’était la mi-juin. (…) poussant la porte battante de Mulberry’s, le... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 08:08 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 mars 2009

Train en partance

Assise dans la voiture 17, je quitte des yeux ma lecture, je quitte des yeux Virginia [qui] descend l’escalier qui mène à la gare.* A travers la vitre, le paysage défile à toute allure. Paris est à présent très loin, le ton gris des banlieues a disparu et peu à peu, le voile terne recouvrant les champs s’est levé, révélant des verts, des terres de sienne naturel et des ocres jaunes. Virginia consulte l’horloge du regard,  constate qu’un train vient de partir et que le suivant ne partira pas avant vingt-cinq minutes. (…) Si elle... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 08:01 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 novembre 2008

La cabane d'écriture de Virginia

Elle vous a dit comment elle est parvenue à la conclusion –dépourvue de poésie- qu’il est nécessaire d’avoir cinq cents livres de rentes et une chambre dont la porte est pourvue d’une serrure, si l’on veut écrire une œuvre de fiction ou une œuvre poétique. (…) Voilà pourquoi j’ai tant insisté sur l’argent et sur une chambre à soi.  *Une chambre à soi de Virginia Woolf                                      ... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 04:34 - - Permalien [#]
Tags : , ,