fenêtres sur la cour

31 octobre 2010

Le temps est aux compotes

*

Une odeur de cannelle m'accueille dans la cuisine, il y a beaucoup de pommes cette année, le temps est aux compotes

de

Marie Nimier dans Photo-photo
*

5096547922_3659fb06b7_z

*

Les journées s’écoulent vaille que vaille, le corps est occupé à agir mais parfois et souvent, mon esprit la rejoint, à l’époque où ma sœur appartenait encore à mon univers; bien que différentes à bien des égards, nous étions liées par les parents et l'Afrique et rien ne pouvait changer la donne ? Plus tard, le rôle de mères nous rapprocha quelque peu malgré la distance géographique. A présent, je me rattache aux souvenirs tels que je les vois sur les quatre photos disposées dans ma chambre; mon regard les effleure mais pas de trop car l’émotion me submerge alors. Mon cœur en morceaux a bien du mal à accepter l’idée de cette famille réduite à trois, avec deux disparitions en deux ans… à vivre l’instant d’où ma sœur est désormais exclue… à me projeter dans un avenir plus clément. Comme une pomme tombée, je ne suis bonne qu’à être compotée et passée ainsi l’hiver durant. Il faut du temps, de la patience et à feu tout doux, exhaler ce parfum réconfortant du bonheur recouvré.

Depuis les premiers jours de septembre et deux fois la semaine, je me déplace pour mon travail et il m’est venu l’envie de le faire à vélo. Et c’est sur un petit vélo vert que je longe le quai de Loire, celui du canal de l’Ourq ou que je pédale vers Belleville passant le canal St Martin. De l’eau vagabonde, des arbres parapluie mais aussi des rues défoncées, des feux criant halte, des carrefours assassins, des piétons indisciplinés et des voitures despotes, c’est le parcours sous haute tension d’un cycliste à Paris. Mais c'est un moment d'évasion, à l'automne et c'est le temps des pommes.

Texte de caroline_8 et photo de Brian Ferry et un grand merci pour vos petits mots de réconfort et d'amitié.

Posté par caroline_8 à 08:57 - Instants de vie - Permalien [#]
Tags : , ,