fenêtres sur la cour

18 décembre 2010

Notes de chevet

* Sei Shōnagon est une femme de lettres japonaise qui a écrit vers l'an 1000 ce qui est considéré comme une des œuvres majeures de la littérature japonaise : Notes de chevet, un texte inclassable, une collection de listes, de poésies, de complaintes et d'observations glanées tout au long de son séjour à la cour. Sei Shonagon (c. 968 - c. 1010) : une page des Notes de chevet * À la manière des Notes de Chevet de Sei Shônagon, voici les miennes : 15. Choses dont on néglige souvent la fin- Le rire innocent qui reste à jamais... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 20:51 - - Permalien [#]
Tags : , ,

03 janvier 2010

Regina Spektor chante Eet

pour vous   découverte sur le blog Sur ma Planeth que je me suis mise à relire...
Posté par caroline_8 à 10:13 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 novembre 2009

Aller à l'essentiel...

Fenêtres sur la cour entame sa quatrième année d’existence et je me suis vue changée peu à peu au cours de sa création ; et c’est tant mieux. Aurais-je évoluée de la même façon si je n’avais, un jour du mois d’août 2006, appuyer sur la touche [créer votre blog] Pas sûre du tout ! Ainsi, je dois beaucoup à mon blog. Il m’a obligé à une certaine discipline comme la publication à envisager, le billet à écrire, l’étude de documents, l’utilisation des dictionnaires, chercher le bon mot, à aller à l’essentiel. C’est là où je veux en... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 17:16 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 juillet 2009

Mrs Dalloway dit qu’elle se chargerait d’acheter les fleurs.

***      Virginia [Woolf] se réveille à nouveau. Elle est ici, dans sa chambre à Hogarth House. (…) Elle a rêvé d’un parc et elle a rêvé d’une phrase pour son prochain livre – de quoi s’agissait-il ? De fleurs ; quelque chose à propos de fleurs. (…) Elle sait qu’elle peut se lever et écrire. (...)     Elle prend son stylo...  Mrs Dalloway dit qu’elle se chargerait d’acheter les fleurs.   ***      Car c’était la mi-juin. (…) poussant la porte battante de Mulberry’s, le... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 08:08 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 avril 2009

En roue libre...

Avec les beaux jours arrivés, ce ne sont pas seulement les bouquets de fleurs qui explosent sur vos blogs, les prés verts et moutonneux qui s’étalent sur vos flickrs, les œufs peints qui roulent dans les petites mains de vos enfants, mais vous avez cette envie de liberté de mouvement que vous apporte la bicyclette. Ainsi l’inspiration de sfgirlbybay est toute entière concentrée sur "la petite reine" contre un muret, une rambarde le long de l’eau, une devanture de boutique… quant à Martha B. de NIBS, elle illustre cette... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 06:52 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 mars 2009

Train en partance

Assise dans la voiture 17, je quitte des yeux ma lecture, je quitte des yeux Virginia [qui] descend l’escalier qui mène à la gare.* A travers la vitre, le paysage défile à toute allure. Paris est à présent très loin, le ton gris des banlieues a disparu et peu à peu, le voile terne recouvrant les champs s’est levé, révélant des verts, des terres de sienne naturel et des ocres jaunes. Virginia consulte l’horloge du regard,  constate qu’un train vient de partir et que le suivant ne partira pas avant vingt-cinq minutes. (…) Si elle... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 08:01 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 février 2009

Pas dans la bonne case...

Aussi loin que je puisse me souvenir, je n’ai pas conscience d’avoir vécue sous l’emprise de rites. Tout d’abord, il me semble que les rites découlent d’une tradition, perpétués par la famille, entretenus par l’éducation. Papa, maman, mon frère, ma sœur et moi vivions en Afrique. Alors que dans ces pays, le rituel y est sacré et inéluctable, dans notre famille, l’absence de grands parents, de parrains, marraines et de cousins nous rendait complètement imperméables aux coutumes d’une nation, d’une région, d’un clan ; nous n’étions de... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 07:14 - - Permalien [#]
Tags : , ,
06 février 2009

De l’impossibilité parfois d’écrire

Les sujets d’écriture ne me manquent pas, l’inspiration est là mais le quotidien dévore l’instant que je devrais consacrer à la création. J’ai beau m’organiser, déléguer certaines tâches, en négliger d’autres et même les ignorer, la vie banale me rattrape et m’étouffe. Je rue dans les brancards mais rien n’y fait ; il faut juste que j’accepte de partager mon espace et mon temps avec d’autres êtres qui ne se doutent pas de mon envie de créer. Depuis un moment, les images se sont imposées et se sont substituées aux mots. Ecrire mes... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 07:10 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 septembre 2008

Lorsque tout devint réel pour Amarulla et moi

Souvenez vous, le 31 août 2007, j’allais à la rencontre d’une voyageuse énigmatique et lointaine. Cela aurait pu en rester là : juste quelques commentaires, un ou deux mails à l’année… Amarulla me semblait si inaccessible parfois, de par sa situation géographique : quelque part sur la côte orientale de l’Afrique et par son attitude réservée et intermittente. Mais voilà, en juillet de cette année, un email, un désir de rencontre, entre deux avions… et le rendez vous est pris pour le 4 septembre. Cela s’est passé, dans mon quartier... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 18:46 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juin 2008

Elle, Annemarie Schwarzenbach

Centenaire de la naissance d'Annemarie Schwarzenbach, au "beau visage d'ange inconsolable" écrivait Roger Martin du Gard; lire ici et sur Terres de femmes                       (…) Elle choisit la maison la plus isolée, la plus haute sur la colline ? En vérité, ce n’était pas exactement une maison, plutôt une cabane de bois et de bambou, semblable à une maison sur pilotis suspendue dans le vide. En dessous, il y avait la vallée des oiseaux, une mer... [Lire la suite]
Posté par caroline_8 à 06:10 - - Permalien [#]
Tags : , , ,